Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nelly Fimote

La suspension Fleur de Nelly Fimote

10 Octobre 2020 , Rédigé par Nelly Fimote Publié dans #100% zéro déchets, #Eclairage, #Suspensions, #Tutoriels

Marie-Christine passe commande à Nelly Fimote, une suspension pour son futur logement.

Je me lance donc dans la création d'une nouvelle suspension, la suspension Fleur. Et comme je n'aime pas décevoir mes amis, je fais la première avec les matériaux que j'ai à ma disposition. La prochaine sera plus élaborée car, au fur et à mesure du montage, j'ai rencontré des déconvenues. Mais j'ai trouvé la solution pour une suspension plus fine et plus aboutie.

Je vous présente tout de même celle-ci, avec les améliorations qui peuvent être apportées.

Le tuto de la suspension Fleur de Nelly Fimote.

Les matériaux pour commencer :

- fil de fer galvanisé blanc

- tissu marron clair, à remplacer par du ruban d'une largeur d'1,5 cm de couleur foncé pour la version aboutie, vous comprendrez ensuite pourquoi. 

- chutes d'un rideau en lin blanc, il m'en reste encore pour la version aboutie.

- fer à repasser.

- colle, j'ai utilisé la colle Hasulith.

- fil à coudre marron clair pour cette première suspension Fleur.

- aiguille à coudre parce qu'il y a un peu de couture (très peu).  

- fil de nylon, je ne devrai pas en avoir besoin pour la version abouti, car, j'ai un peu réfléchi, et oui, ça m'arrive!

- tapis de découpe, je me rends compte que le mien en a vu passer des découpes et des collages! 

- tas d'objets suffisamment lourds pour presser les pétales de la fleur. 

- suspension complète blanche (câble électrique et douille) car elle est électrifiée.

- pince coupante et pince ronde .

- petites pinces pour tenir le tissu ou le ruban.

 

Curieux de voir le tuto?

Allez, on y va, je ne vous laisse plus attendre.

 

Découper des longueurs de fil de fer égales, enfin, à peu près.

Former une pétale et sa tige.

La queue de la pétale doit mesurer environ 8 cm. 

Les pétales mesurent environ 28 cm de long pour 25 cm de large.

Comme je le disais plus haut, j'ai réfléchi à une version plus aboutie de la suspension. Il est donc préférable de doubler la queue sur toute sa longueur.

Ah pardon, j'oubliais, il faut 8 pétales.

 

 

 

Découper des bandes de tissu d'environ 1,5 m de long et de 1,5 cm de large.

 

Récup quand tu nous tiens...

 

Sachant que le fil s'effiloche, je préconise du ruban pour la version aboutie.

 

Enrubanner le fil de fer galvanisé. 

Coudre le tissu au bout de la queue 

Pour la version aboutie, enrubanner la queue sur 1 cm, pas plus. Coudre le bout.

 

 

Voici la première déconvenue de mon ouvrage.

 

Des fils, des fils et encore des fils, que j'ai dû découper soigneusement. 

 

Le ruban est plus propre et permet de sauter cette étape fastidieuse.

 

 

Découper le lin selon la dimension de la pétale.

 

Pourquoi le lin, d'abord parce qu'il m'en reste, récup, récup!

 

Mais c'est aussi parce qu'il est fin et laisse passer la lumière. C'est une matière naturelle.

 

On peut tout à fait remplacer le tissu par un attrape-rêves. Humm à réfléchir... 

 

 

Aïe Aïe Aïe!!!

 

Ne jamais oublier de repasser le tissu, toutes les couturières le disent et ce n'est pas pour rien!

 

Il doit être net.

 

 

 

 

 

 

 

Utiliser le tapis de découpe parce que la colle... ça colle. Ah bon?

Déposer la colle sur le fil de fer enrubanné et sur tout le pourtour de la pétale.

La retourner et la poser sur le tissu repassé et bien tendu. 

Du poids, du poids, il faut du lourd car le fil de fer n'est pas forcément bien plat et la colle doit adhérer sur tout le pourtour de la pétale. 

 

Prendre tout ce que l'on a sous la main, du moment que toute la surface de la pétale est recouverte.

 

1h 30 de séchage, c'est l'idéal. Un peu de patience car il faudra confectionner 8 pétales, quand même!

 

Voilà, les 8 pétales sont collées.

 

Découper le surplus de tissu.

 

Au ras, au ras... Oups attention. Il ne doit pas se voir.

 

La face sur la photo sera le dessous de la suspension. 

 

C'est maintenant que ça se complique, je pensais faire un crochet au bout de la queue de la pétale.

Super, il est fait. Il faut en faire 8, tout de même.

Mais, lorsque j'ai enfilé ma première pétale dans le fil de la suspension, celle-ci ne restait pas plate, le bout de la pétale tombait à la verticale. Pas bien, pas bien... 

Comment j'ai fait?

Voyons voir la suite.

 

 

Bon, là, j'avoue, c'est pas très joli, joli.

Un peu trop Mc Gyver mais...

Ca fonctionne.

Je relie les pétales 2 par 2 afin qu'elles trouvent leur équilibre une fois enfilées dans le câble électrique de la suspension. 

C'est là que mes méninges se mettent à réfléchir...

Vous voyez maintenant pourquoi les 2 bouts de fil de fer doivent avoir la même longueur?

L'idée, pour la version aboutie de la suspension Fleur, c'est de rajouter 2 longueurs de fil de fer pour maintenir les tiges opposées. 

Puis enrubanner proprement les tiges et ne laisser qu'un espace suffisant pour passer le câble électrique.

Ca ne vaut pas le prix Nobel, mais je suis assez contente de ma trouvaille.

Je continue tout de même le montage de ma suspension alpha.

Enfiler les tiges le long du câble électrique.

Penser à bien les répartir.

Bon, je sais, c'est toujours pas joli, joli.

L'idée m'est venue de cacher la misère de ma version alpha avec du ruban.

Ce ne devrait pas être utile dans la version aboutie.

Mais bon, je la garde.

Aussitôt faite, aussitôt suspendue au plafond.

Ta dan! Je vous présente la version alpha de la suspension Fleur de Nelly Fimote.

A bientôt pour de nouvelles créations.

   

Marie Christine m'a envoyé la photo de sa suspension. Les pétales sont un peu plus effilées, ça fait moins raquettes. Elle n'a pas souhaité de jolies rubans et a préféré le tissu. J'ai dû découper, découper...

Et puis, voilà la dernière version de la suspension fleur de Nelly Fimote.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article